Parcours

Parcours

3e thèse - Au sein des pays industrialisés, le capitalisme manifeste une vitalité accrue

3e thèse :  au sein des pays industrialisés, le capitalisme manifeste une vitalité accrue

 Retour à la 2è thèse

 

 

 Au sein des pays capitalistes, des mutations et des adaptations ont été opérées pour échapper à la catastrophe à laquelle le système était prédestiné. Ces changements amorcés au début de notre siècle, se sont inspirés des analyses critiques de Marx, qui a su établir avec clarté et précision, que les choses évoluant en l'état, devait conduire nécessairement à la faillite certaine du capitalisme et à son remplacement par le socialisme.

Ce qui fait qu'aujourd'hui, dans les pays où il a pris naissance, le capitalisme n'est plus ce qu'il était dans sa période ascendante: jeune, vigoureux, tout aussi barbare qu'insouciant, immoral et d'une cupidité insatiable.

Le capitalisme aujourd’hui, à l’intérieur des frontières des vieux pays, s’est reformé et s’est guéri de ces vices de jeunesse en tempérant ses ardeurs égoïstes par la prise en compte du sort des millions de travailleurs rejetés dans le chômage, la pauvreté et la misère.

Des mutations profondes ont été opérées et sont en train de s’opérer au sein même de l’entreprise qui constitue la clé de voûte de la solidité du système, en même temps qu’une révolution technologique est en cours.

Cette révolution technologique, qui a été entamée par l’invention de l’ordinateur et du micro - processeur, a des conséquences incalculables. Elle a d’ores et déjà modifié la composition organique du capital au sein de l’entreprise, unité de production par excellence, dans le même temps qu’elle modifie sa composition sociale. Le traditionnel couple capitalistes / salariés sur lequel reposait tout le procès de la production capitaliste, s’est modifié (ou est en train de l’être) en cédant le pas à un nouveau couple Technocrates / Ouvriers.

Le sens d’une telle modification réside en ceci que c’est désormais la classe des technocrates qui s’est substituée à celle des capitalistes dans leur rôle d’organisateurs de la production.

Ceci a pour conséquence que la bourgeoisie s’est muée en une classe de rentiers parasitaires à l’image de l’aristocratie féodale du XVIIIe siècle contre laquelle elle avait pris la tête du « Tiers état »  pour conduire la révolution.

Parallèlement, la classe ouvrière n’est plus ce prolétariat qui n’a plus rien à perdre sauf ses chaînes. Elle s’est embourgeoisée petitement. Elle est devenue (ou peut devenir, pourvu  qu’elle y aspire) un possédant que le système tend à associer à la participation au capital, en lui cédant des parts d’actions.

Les ouvriers, dans les pays hautement industrialisés, se déprolétarisent chaque jour davantage, au point de vue de leur situation économique, sociale et politique. Leur conscience de classe n’est plus éveillée à l’idée de la confrontation violente avec les classes exploiteuses. Ils sont favorables à la conciliation des classes et de leurs intérêts respectifs.

Dans les principaux pays capitalistes, l’idée de la paupérisation continue de la classe ouvrière, relève plutôt du domaine de la psychologie que de la réalité.

La classe ouvrière et la classe technocratique sont le vecteur du bloc historique en train de se constituer et qui établira son hégémonie sur la société moderne.

Ce nouveau bloc historique est, aujourd’hui, porteur d’initiatives historiques.

Le système capitaliste mondial est appelé à réformer sa politique d'exploitation et de domination des peuples. En lieu et place de sa politique belliciste et agressive, il devra désormais privilégier plus de solidarité dans ses relations avec les peuples opprimés.

Le maintien et la poursuite de la prospérité des uns seront conditionnés par la suppression du retard et de la misère des autres.

A la longue, ces mutations qui s'opèrent à l'intérieur des principaux pays parmi les plus industrialisés du monde, modifieront profondément les rapports internationaux. Car le monde ne saurait éviter le chaos, si une minorité de pays nantis distancent continuellement le reste du monde.

 

 

 

 Allez à la IVè thèse



25/10/2011
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 127 autres membres